À l’occasion du plateau France Ô – Les 1ères orchestré par Jacob Desvarieux le 21 septembre prochain à L’Olympia, nous avons rencontré en amont certains artistes qui seront sur scène.

Des textes envoûtants, des mélodies romantiques, une voix suave… C’est le cocktail que nous offre Antonny Drew avec chacune de ses chansons. Une vingtaine d’année à tout casser et, pourtant l’artiste joue de la musique depuis de nombreuses années. Son expérience et sa maîtrise du piano en font un compositeur hors pair… Autant vous dire que préparer cette interview avec lui fut un régal ! Bonne lecture à vous !

  • Bonjour Antonny, c’est notre première interview ensemble, pourtant nous te suivons depuis bien longtemps déjà… Peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours ?

Hello et merci de me recevoir ! Je suis un jeune artiste caribéen, originaire de la Guadeloupe. On m’a découvert avec un premier titre aux sonorités reggae, « Telling You », avant que je ne sorte mon premier album « Story » au printemps 2014 chez Sérénité Events. On y retrouve entre autres les titres « Péyi an mwen », « Premyé Fwa », « Yalla Yalla », ou encore « Mwen Love ». Il m’a permis de me produire sur des scènes un peu partout à travers le monde, aux Antilles, Guyane, Haïti, Canada, USA et l’Océan Indien.

J’ai depuis sorti de nombreux singles comme « You », ou plus récemment « Aimer » en duo avec Stony et extrait de mon deuxième album, Expérience, en préparation. J’ai en parallèle posé ma voix sur la compilation hommage de toute une génération à PSE, Passion Saint Eloi, en reprenant le titre « Si Se Wi ».

Mon histoire d’amour avec la musique a commencé dès l’âge de trois ans, au piano. Je me suis essayé au chant pour la première fois à l’âge de 17 ans, à l’occasion du Défi Lycéen, concours alors parrainé par Patrick Saint-Eloi et, vous connaissez la suite …

  • Ton dernier titre en featuring avec Stony (Je t’aime) est un carton. Comment est venue l’idée de cette collaboration ?

J’ai écrit cette chanson en la pensant comme un duo et Stony m’est apparu comme une évidence. C’est une grande artiste que j’apprécie beaucoup aussi bien humainement qu’artistiquement, et que j’ai souvent croisée sur des plateaux en commun, aussi c’est tout naturellement que je lui ai proposé. Elle a écouté le titre et l’a validé dès la première écoute. Nous sommes allés en studio et la magie a opéré. Le public a réservé un très bel accueil à ce titre et je l’en remercie.

  • En parlant de collaboration, est-ce qu’il y a de nouveaux duos en préparation ou même que tu rêverais de réaliser ?

Absolument, il y a de nouveaux duos en préparation pour les mois à venir, et beaucoup de beaux projets pour 2019 mais je ne vous en dis pas plus !

  • Parle-nous de ton actualité… À quoi peut-on s’attendre pour les mois à venir ?

Après avoir tourné tout l’été, j’ai une actualité encore bien chargée cet automne : en tournée sur la métropole, les Antilles, la Réunion, Mayotte, actuellement en Angola avec Kassav. Je travaille évidemment sur de nouveaux titres pour mon deuxième album, Expérience, qui sortira prochainement, dont un nouveau single très bientôt et de nouveaux rendez-vous live.

  • Tu représenteras la Guadeloupe le 21 septembre prochain sur la scène de « L’Outre-mer fait son Olympia ». Une fierté ?

C’est toujours un honneur que d’être choisi pour représenter une si belle région dont je défends les couleurs à travers ma musique. C’est une fierté d’être encore une fois l’invité d’un grand monsieur, Jacob Desvarieux, avec qui j’ai eu la chance de tourner à l’occasion de la tournée GMZ Sonjé PSE en 2017/2018 au Zénith de Paris, puis aux Antilles, plus récemment à Amsterdam et en ce moment même en Angola…

  • Portrait chinois : Si tu étais un instrument ?

Sans hésiter, un piano. C’est mon instrument de prédilection, lui et moi ne faisons qu’un, je peux jouer les yeux fermés tellement je l’ai pratiqué.

  • Petit message pour les fans de notre magazine Black’In…

Merci pour votre soutien et tout l’amour que vous me donnez sur scène et à chaque interaction que nous avons ensemble, en chair et en os ou bien sûr les réseaux. Je vous aime et je vous dis à très vite !

Découvrez le Facebook, le Twitter et l’Instagram de l’artiste ici.