A l’occasion de la 9ème édition du Goziéval, le carnaval du Gosier en Guadeloupe, nous avons rencontrés la présidente de l’association organisatrice de cette manifestation : Mme Ghislaine Gizors, qui nous fait l’honneur de répondre à nos questions. Une femme pétillante, déterminée et engagée, que nous vous invitons à découvrir sans plus tarder. 

Bonjour Ghislaine, pouvez-vous vous présenter aux lectrices de Black’In ? 

Bonjour Black’in, je suis Ghislaine GISORS guadeloupéenne âgé de 35 ans mère d’une petite fille de 7ans.

Parlez-nous de votre parcours 

En quelques mots, Je suis présidente et vice-présidente de plusieurs associations, mon ambition première est la mise en avant de nos jeunes du territoire, de leur réussite, afin d’en faire des exemples. Je suis aussi une élue de la ville du Gosier en charge vous l’aurez compris de la jeunesse, l’animation et les loisirs. Et pour finir conseillère communautaire de la communauté d’agglomération de la Riviera du levant.

Parlez-nous du Goziéval 2019, comment appréhendez-vous ce week-end de festivités ?

Le Goziéval, carnaval du gosier est à sa 9e édition, je dirais donc preuve de réussites, de continuité mais surtout de passion. Pour ce week-end nous sommes sereins, L’ensemble des membres du Komité Gozié kannaval sont mobilisés depuis des mois afin de faire de ce Goziéval une réussite comme les années précédentes.

Quel est le programme pour cette année ? 

Cette année le Goziéval se tiendra les 2 & 3 février. Le 2 est prévu une ouverture officielle, avec nos partenaires, la presse et l’ensemble des contributeurs de la manifestation. Le 3, sera ponctué par la présence d’une trentaine de groupes dans les rues de la ville avec comme thème « le festival couleurs ». Cette année encore nous recevrons des invités de la Caraïbes accompagné de leur décor, signe d’ouverture de notre manifestation vers nos îles voisines.

Que représente le carnaval pour vous ? 

Le Carnaval à mes yeux est avant tout une fête. J’ai moi-même été carnavalière dans plusieurs groupes, ce qui en fait ma passion et je dirais même mon 2e amour. Le Carnaval est aujourd’hui bien plus car c’est un évènement culturel, économique et touristique qui devient de plus en plus l’appropriation des communautés d’agglomération ou des communes. Le carnaval est aussi vecteur de messages au travers des tenues des groupes qui n’hésitent pas à mettre en avant des faits de sociétés.

Et pour finir je dirais qu’en Guadeloupe nous avons un super carnaval que nous devons faire connaître dans le monde !

Quels sont les projets à venir du KGK ? Un scoop à nous dévoiler ? 

2020, évidemment sera une année particulière. Les 10 ans du Goziéval ça se fête et avec des surprises de tailles. Un petit Scoop pour vos lecteurs, nous essaieront d’aller chercher des invités beaucoup plus loin et avec de magnifiques décors pour rayonner dans les rues de la ville du Gosier.

Selon vous, que devenons-nous améliorer ou changer pour que le carnaval de la Guadeloupe rayonne davantage à l’étranger ? 

Aujourd’hui nous avons une chance inouï, l’aéroport Pôle Caraïbes et le Port Autonome sont devenu presque des Hubs, ce qui fait de la Guadeloupe un territoire attractif. Notre boulot doit être réalisé en continu avec les forces en présence afin d’aider les groupes et les comités, car ne l’oublions pas ce sont des bénévoles, qui travaillent avant tout par passion.

Aider les groupes à quoi ? A s’exporter ! A vendre les images de notre carnaval à l’étranger ! Bien évidement cela demande un investissement en temps et une organisation du carnaval unie

Si vous deviez donner un conseil à un jeune qui souhaite se lancer dans le domaine associatif, qui plus est, en rapport avec le carnaval, ce serait lequel ?

Je dirais d’être passionné, la passion permet de durer et souvent de lever des montagnes. Après il est important de le dire le Goziéval ce n’est pas que la présidente, c’est un groupe de personnes avec des capacités et des compétences différentes afin d’avancer ensemble et de réussir ensemble.

Black’In est principalement un magazine féminin, quel message souhaitez-vous faire passer aux femmes ? 

Soyons fortes !! Il ne faut rien lâcher, en tant que femme quelques soient les difficultés. Nous sommes des Pôto mitan et il ne tient qu’à nous de faire en sorte de le rester ! D’ailleurs rendez-vous au Goziéval ce week-end en Guadeloupe…

Merci Ghislaine pour cette interview et à très vite sur Black’In

Plus d’infos sur le parcours du dimanche 3 Février sur le site du Goziéval ici