A l’occasion de la sortie de son nouveau clip « Enmé », nous sommes parties cette semaine, à la rencontre de cet artiste hors du commun : le talentueux Silverman ! Nous avons voulu en savoir plus sur son parcours, sa carrière et sur l’homme en lui-même. Il nous a fait l’honneur de répondre à quelques questions…

1) Bonjour Silverman, peux-tu te présenter aux lectrices de Black’In ?

Hello Black’In, je suis Silverman, chanteur guadeloupéen d’origine Saint-Martinoise. Ma musique est essentiellement afro-caribéenne, et en vrai gentleman je dédie la plupart de mes morceaux aux femmes.

2) Parles-nous de ton parcours ?

Depuis tout jeune, je vibre avec la musique. J’ai débuté à la chorale puis j’ai commencé à écrire mes premiers textes au collège à Lauricisque avec le groupe PNC (Drexi et moi-même).

Au lycée, j’ai de nouveau rencontré des passionnés comme moi et nous avons fondé le groupe LGC composé de YoungChang, Warped, Taiken et bien d’autres. Quand le moment de partir pour mes études est arrivé, j’ai intégré le label Jutsu au sein duquel ma musique est arrivée à maturité. J’évoluais dans un univers plutôt urbain et expérimentait sans complexe le

R&B, la soul et même le rap. Aujourd’hui, il me tient à coeur de chanter qui nous sommes !

3) Quelles sont tes sources d’inspiration ? Quels artistes t’inspirent ?

Je dirais la femme, plus précisément la singularité de la beauté chez chaque femme, cette source d’inspiration est inépuisable selon moi…

Au niveau des artistes, Waw, il y a énormément d’artistes qui m’inspirent. Ca va de Machel Montano, de Wizkid, Davido, Asap Rocky en passant par Wayne Wonder... Bref ça part dans tous les sens avec moi ! Lol !

4) Comment définirais-tu ta musique ?

On pourrait dire que ma musique est afro-caribbéenne, colorée et assez rythmée mais je dirais plus que ma musique est un Feeling, une vybe ! Ce feeling existe avant le sens des mots, ma musique en est imprégnée. C’est un espace où je crée un climat émotionnel.

5) Aujourd’hui, tu nous présente le clip de ton nouveau titre « Enmé » qui cartonne déjà sur les ondes…racontes-nous comment s’est déroulée la collaboration avec Were-Vana ?

Eh bien, ça fait très vite, nous en avions un peu discuté. J’ai compris où nos deux univers pouvaient se rencontrer et à l’aide de ma production, nous avons travaillé la musique selon cette vision. C’était vraiment le feu cette session studio lol !!!

6) Un scoop pour la rédaction de Black’In ? Un album en préparation ?

Le scoop, c’est une pluie de singles inédits jusqu’à la fin de l’année. L’album suivra si la demande se fait ressentir.

7) Si tu devais faire passer un message à un jeune qui souhaiterait se lancer dans la musique, ce serait lequel ?

Je lui dirais tout simplement : Force, Courage, Détermination et Persévérance. Si la musique est faite pour lui, il n’aura pas d’autre choix que de se lancer…

8) Quel regard portes-tu sur le marché musical antillais ? Que devenons-nous améliorer selon toi ?

Je dirais que ce marché qui était plutôt fermé est en train de s’ouvrir et les artistes confirmés nous montrent la voie. Aujourd’hui plus qu’hier, il est possible de faire de la musique sans trop se conformer et les artistes comme Jahyanaï & Bamby ou Kalash le prouvent so LET’S GO !

9) Un message à faire passer aux femmes antillaises ?

De part vos origines, vous êtes belles et fortes ! Soyez fières, continuez d’être ma source d’inspiration !

10) Portrait chinois : Si tu étais une note de musique, tu serais laquelle et pourquoi ?

Je serais la note FA, à la fois dans la fin et dans le début d’un cycle !

Merci Silverman, bonne continuation !!

Merci Black’In, à très vite !

On vous laisse apprécier le titre « Enmé », de Silverman en featuring avec Were Vana 

Pour ne rien manquer de l'actualité de Silverman, suivez-le sur Facebook et Instagram