Breaking News
Accueil » On en parle... » Black'In Solidaire » Journal de bord de Jahair 2013 – Jour 4

Journal de bord de Jahair 2013 – Jour 4

La vie parfois est assez marrante. J’ai une santé plus ou moins fragile. Valérie Joyaux, la présidente Jahaïr, a donc insisté pour que je prenne un traitement contre le paludisme. Il ne s’agit pas de partir et de se mettre en danger, il faut prendre des précautions. C’est pourquoi nous comprenons les raisons qui ont poussé les conseillers pédagogiques à annuler leur voyage. C’est eux qui devaient assurer en équipe avec les enseignants membres actifs de Jahaïr la formation des professeurs de Village Noé et Pont SondéHaïti c’est une destination qui fait peur. On met d’une certaine façon sa vie en danger quand on vient ici. Donc j’ai pris ce médicament censé me protéger contre le paludisme : résultat 48h de fièvre parce que mon corps ne le supporte pas. N’est-ce pas là de l’ironie : à trop vouloir se protéger, on finit par tomber malade. Voilà pourquoi pour aujourd’hui c’est Lionel membre actif de Jahaïr et co-organisateur des olympiades à Village Noé m’a raconté la journée que j’ai manqué.

« La journée de la veille avait été éreintante, mais une fois arrivé à Village Noé on ressent une vibration exceptionnelle qui vous rebooste. Durant ces Olympiades j’ai retrouvé mon coeur d’enfant. Je remercie Mali pour son idée. Rien de tout cela n’aurait été possible sans lui. Je suis professeur des écoles. Je suis aussi un passionné de sport, mais là ce n’était pas pareil que d’habitude. C’était mieux… J’ai pu ainsi me recentrer sur les valeurs du sport. C’est une vraie remise en question. Habituellement pour faire telle ou telle activité j’ai une liste de matériel précise (plot jaune, plot rouge, …). Là avec trois fois rien (des bouteilles d’eau, une pierre, une branche d’arbre, …) on a pu faire quelque chose de grandiose.

Dans notre action le plus important c’est la façon dont on donne et on transmet les choses. Aujourd’hui en étant à leur contact, sans avoir peur de partager les mêmes chasubles qu’eux, sans penser au choléra ou à la galle, une barrière s’est brisée. Ils nous ont appelés par nos prénoms, ça signifie qu’on fait partie de Village Noé. C’était une grande joie de vivre tout ça… »

C’est le troisième voyage de Lionel en Haïti. Il sera d’accord avec moi : le meilleur moyen de connaître Haïti c’est d’y aller. Quant à moi je n’ai plus de fièvre. Je vous retrouve donc demain.

Valy SemeuseDamour MounLanmou LoveSower

About L'équipe de Black'In

Webzine féminin par excellence, Black’In se positionne sur un ensemble de supports numériques à destination des femmes de plus de 25 ans, et plus particulièrement des afro-caribéennes. Notre objectif ? Devenir leur référence en termes d’information en tout genre. Black’In est donc LE magazine des femmes modernes qui prennent soin d’elles…