L’art guadeloupéen s’expose une nouvelle fois à Paris pour la 2ème édition du projet culturel « Eclats d’Îles », mettant en lumière cinq artistes plasticiens de Guadeloupe du 11 au 23 octobre 2018.

Ces cinq artistes vous proposeront une exposition pluridisciplinaire mélangeant ainsi peinture, graffiti, vidéo et sculpture. Il s’agit d’interprétation de grandes thématiques de l’art contemporain caribéen à savoir la quête d’une identité aux origines multiples, la résilience d’un peuple ou encore la nature exubérante qui inspire et lie l’Homme au Sacré.

Vous retrouverez ainsi, les oeuvres de :

Marielle Plaisir, artiste qui utilise le dessin, la peinture, les installations monumentales, les performances pour proposer des expériences visuelles inédites.

Shuck One, représentant de la première génération de graffeurs français. Fondateur de l’association Basalt dont la puissance créative a marqué toute une décennie.

Phillipe Thomarel, artiste peintre, il travaille sur des thèmes récurrents et laisse entrevoir très souvent dans ses oeuvres des paysages de Guadeloupe liés aux souvenirs de son enfance.

François Piquet, arrivé en Guadeloupe en 2000, où il développe sa production plastique.

Jean-Marc Hunt, artiste connu dans le milieu du graffiti et du rap.

Que serait une telle initiative sans une marraine ? C’est l’écrivain Maryse Condé qui a été choisit comme marraine de cette deuxième édition. Une femme d’exception qui a toujours lutté pour défendre notre culture et nos origines à travers ses écrits et ses combats.

Eclats d’îles est l’occasion de faire briller le savoir-faire artistique guadeloupéen et de promouvoir ainsi la créativité de nos artistes au delà des frontières.

Laissez-vous séduire par cet évènement culturel si vous êtes du côté de Paris, du 11 au 23 octobre à la galerie 24Beaubourg en plein coeur du Marais. Un quartier historique pour la promotion de l’art.