Breaking News
Accueil » Interview de Black'In » B.People » « B.People » avec Priscilla Delannay et Pascale Grenié du NRFF

« B.People » avec Priscilla Delannay et Pascale Grenié du NRFF

Du 7 au 11 mars aura lieu la 2ème édition du Festival Nouveaux Regards. Un festival du nouveau genre très convoité, qui met en lumière les créateurs caribéens ! La programmation est toujours riche et variée. Cette année pas moins de 38 films sont présentés au public. Plusieurs lieux de projections comme le Mémorial Acte, Cinéstar Abymes, ou encore la séance insolite de Ravine Chaude, ont été choisis pour faire de ce festival un moment unique !

A ce propos nous avons rencontrés Priscilla Delannay et Pascale Grenié, deux jeunes femmes d’exception, à l’initiative de cet évènement hors du commun. Nous avons voulu en savoir plus sur leurs motivations. 

Bonjour Priscilla et Pascale, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Black’In ? 

Priscilla : Je suis Priscilla Delannay, passionnée de cinéma ! Je suis co-fondatrice et directrice artistique du Festival Nouveaux Regards.

Pascale : Pascale Grenié, co-fondatrice du Festival. Je suis la directrice des opérations.

Racontez-nous votre parcours respectif ?

Priscilla : Je suis diplômée d’ingénierie culturelle et patrimoine immatériel. J’ai travaillé pendant 7 ans dans le cinéma en touchant plusieurs aspects.

Pascale : Je suis ingénieur-maître en évènements culturels. Depuis mon retour en Guadeloupe, j’ai eu beaucoup d’expériences dans le domaine de l’audiovisuel et du cinéma. J’ai travaillé pour une société de production. Depuis 2 ans je suis assistante décoratrice sur le tournage de la série « Meurtre au Paradis ». J’ai vraiment pu aborder le milieu de plusieurs façons. J’ai été également bénévole, il y a quelques années sur le FEMI.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer ce festival nouveaux regards ? 

Priscilla : Avec Pascale, nous avions envie de mettre en place un évènement qui reflète notre vision du cinéma et qui répond aux attentes des professionnels. On a voulu montrer des films très récents, montrer la multitude de talents de la Caraïbe et c’est pour cela que Nouveaux Regards existe !

Pascale : Pour rejoindre les propos de Priscilla, c’est exactement cela ! On a trouvé qu’il manquait pas mal de choses ici. On s’est dit pourquoi pas, tentons l’aventure, écrivons le projet ! Dès les premiers contacts avec nos partenaires, ils ont été tout de suite séduits par l’idée.

Qu’est-ce qui vous différencie aujourd’hui des autres festivals ?

Priscilla : Notre axe majeur est de mettre en évidence la nouveauté au centre de notre programmation avec tout ce qui est novateur, en passant par les films (premiers films) mais aussi les nouvelles technologies du cinéma : la 3D, la réalité virtuelle, le trans-média. Nous souhaitons que nos professionnels locaux et caribéens soient au même niveau que le cinéma international. Nous avons toutes nos chances d’y arriver.

Pascale : Nous avons voulu ajouter une valeur ajoutée à notre cinéma ! Aujourd’hui le numérique fait partie de nos moeurs, il était primordial d’axer le festival vers la nouveauté, vers les nouveaux regards.

Quelle est votre vision du cinéma caribéen ?

Priscilla : Le Festival Nouveaux Regards m’a permis de voir que le cinéma caribéen est extrêmement riche avec de beaucoup de propositions. Nous avons découverts d’incroyables talents qui s’essaient à plusieurs exercices : le documentaire, le long métrage, le court métrage, le film expérimental, le film sur mobile… C’est un cinéma qui met en scène les valeurs de la Caraïbe : un univers unique, pluriel, riche de beaucoup d’influences. Nous retrouvons souvent les mêmes thèmes mais qui sont traités différemment.

Pascale : Je rajouterais qu’il y a énormément d’idées, de motivations pourtant tous les projets n’aboutissent pas forcément. C’est pour cette raison que nous faisons un travail de rencontres avec les professionnels pour voir leurs besoins et ce qu’ils peuvent améliorer. La Caraïbe est riche et regorge de talents.

Si vous deviez donner un conseil aux jeunes qui se lancent dans la production cinématographique…

Priscilla : Je leur dirais d’OSER ! Soyez audacieux, n’ayez pas peur de voir grand et surtout venez rencontrer d’autres professionnels qui vous donneront des pistes pour vous améliorer. Il faut enrichir votre culture cinématographique. Essayez de voir le maximum de films. Il faut s’ouvrir au monde pour pouvoir montrer ce que nous avons ici.

Pascale : Je dirais de se LANCER tout simplement ! Grâce au mobile, n’importe qui peut créer son projet d’où notre concours sur les films sur smartphones. Il suffit d’une bonne idée et de volonté ! Dans notre compétition, nous avons une petite de 11 ans qui a réalisé son film. Il était tellement touchant que nous l’avons sélectionné. Croyez en vous !

Un scoop pour la rédaction de Black’In ? 

Les deux : On a rien voulu garder pour nous ! On a vraiment tout dévoilé. Cela fait des mois que nous travaillons sur la programmation du festival. Le programme est rempli de scoops !

Quels sont vos coups de coeur du NRFF  ? 

Priscilla : 38 coups de coeur ! Je conseille vraiment d’aller voir les films caribéens. Il faut encourager les créateurs. L’essence du film c’est d’être vu, de donner son avis, d’échanger donc surtout n’hésitez pas à venir. Un film n’a pas de vie s’il n’a pas de public !

Pascale : Préparez vos sélections, le NRFF vaut le détour !!

Portrait chinois, si vous étiez un film, vous seriez lequel ?

Priscilla : Oula… Question assez difficile car je serais tellement de films à la fois ! Je serais un film assez sombre car j’aime le cinéma un peu tourmenté.

Pascale : Moi je serais le film « West side story » ! Ce film je le vois, je le revois toujours avec le même plaisir. Je connais toutes les chorégraphies et paroles. De plus, le sujet est intemporel ! Ce qu’il y a de beau avec les films c’est qu’ils nous touchent sans savoir pourquoi, sans raisons.

Merci Priscilla et Pascale pour cette interview croisée, vous l'aurez compris, 
le NRFF est juste immanquable ! Rendez-vous sur leur site nouveauxregardsff.com pour tout savoir du programme et également sur leur page Facebook !
Crédit photos : Wistid

About L'équipe de Black'In

Webzine féminin par excellence, Black’In se positionne sur un ensemble de supports numériques à destination des femmes de plus de 25 ans, et plus particulièrement des afro-caribéennes. Notre objectif ? Devenir leur référence en termes d’information en tout genre. Black’In est donc LE magazine des femmes modernes qui prennent soin d’elles…