Breaking News
Accueil » Interview de Black'In » B.People » « B. People » rencontre Nesly

« B. People » rencontre Nesly

Black'In l Nesly1. Bonjour Nesly, on connait bien la chanteuse mais beaucoup moins la personne. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Dynna ! Eh bien, je suis une jeune femme métisse, qui chante et dont on ne dira pas l’âge (rires) ! Je suis à la fois originaire de la Guyane, de la Martinique et de l’Egypte. Je chante professionnellement depuis 2009 mais, pour être honnête, travailler dans la musique m’est un peu tombé dessus par hasard. J’étais une fille qui aimait chanter et qui a rencontré les bonnes personnes au bon moment. Je n’ai jamais pris de cours de chant, chanter est vraiment une seconde nature pour moi.

2. En décembre 2014, tu as sorti « À la recherche du bonheur ». Quel message as-tu voulu faire passer à travers ce second album studio ?

Je voulais surtout que cet album me ressemble : qu’il soit éclectique et qu’il représente le métissage que je vis au quotidien. D’une part, parce que j’ai moi-même plusieurs origines mais, d’autre part, parce que quand on grandit en banlieue parisienne, on est souvent confronté à la mixité raciale. Je souhaitais faire ressortir tout ça dans cet opus, tout en étant cohérente.

Pour le premier album, je me suis fait plaisir sans vraiment penser à ce qu’il y ait un fils conducteur. Pour celui-ci, je me suis sentie plus mûre, plus réfléchie. La vie que j’ai eu enre les deux albums et l’expérience que j’ai acquise m’ont permis d’aborder ce projet d’une façon plus professionnelle.

3. Tu as écrit ou co-écrit la plupart de tes textes. Est-ce que c’est important pour toi d’être aussi impliquée dans la production de ton album ?

Oui évidemment, c’est forcément beaucoup plus facile de défendre un titre qu’on a écrit. Quand je co-écris c’est généralement que je ne maîtrise pas la langue dans laquelle le texte est énoncé. Autrement, la seule personne qui écrit pour moi aujourd’hui c’est Kamnouze : il me connait bien. Cela dit, si j’arrive à comprendre un texte et me l’approprier, je ne vois aucun inconvénient à chanter les chansons des autres. Je n’ai pas tout vécu dans ma vie donc d’autres auteurs peuvent avoir de bonnes idées que je n’aurais pas forcément eu toute seule.

4. Beaucoup de tes chansons parlent de relations humaines. Est-ce que l’amour est un sujet qui t’inspire plus que les autres ?

Je dirais plutôt que c’est un sujet qui concerne quasiment tout le monde. C’est une thématique inépuisable et universelle. Les chansons d’amour existeront toujours (rires) !

5. Bien que le début de ta carrière n’ait pas été prémédité, est-ce que tu as prévu la suite ?

Pour tout te dire, ce n’est que très récemment que j’ai décidé de m’impliquer à fond. Au début, ça m’amusait mais, je n’étais pas sûre de vraiment vouloir en faire un métier. Aujourd’hui, je vois les choses un peu différemment, j’ai d’ailleurs déjà plusieurs projets musicaux qui m’attendent.

6. Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui aimerait suivre le chemin de la chanson ?

Il faut beaucoup travailler et c’est malheureusement aussi une question de carnet d’adresse. Il y a des artistes qui ont beaucoup de talent et qui ne percent pas quand d’autres, beaucoup moins talentueux, sont hissés en haut des charts. Après, certains vivent de leur passion sans avoir la célébrité qui va avec et ça leur va très bien. Surtout quand on sait à quel point celle-ci peut être éphémère !

Black'in l Nesly7. Parlons beauté : une petite astuce à nous confier ?

Je suis une personne qui prend très soin d’elle. Ça passe par des gestes simples mais essentiels comme le fait de bien dormir ou encore de ne jamais se coucher maquillée. J’hydrate bien mon visage le matin et le soir, j’essaye de toujours couvrir correctement ma gorge pour éviter de perdre la voix, … Rien que ça, c’est déjà 70% du travail !

8. Te considères-tu comme une  » fashion addict  » ?

Le mot « addict » me gène… Je crois ne pas aimer l’idée d’être dépendante de quoi que ce soit (rires) !

9. Portrait chinois : Si tu étais un pays ?

Je dirais la Guyane. J’y vais chaque année et j’adore l’état d’esprit. Les gens sont vraiment cool là-bas !

About Dynna

Une envie de tout savoir sur tout, un besoin de tout tester et voilà que naît Black’In, un magazine qui met à l’honneur la femme noire dans toute sa splendeur. Il représente tout ce que nous sommes, nous, femmes afro-caribéennes à la fois maman, coiffeuse, cuisinière, working girl, etc. Bref la femme Black’In c’est vous, c’est moi ! Alors biensûr, y contribuer, est forcément une évidence…
dynna@black-in.com

11ad61ca07e6e2ea52f0e0465196485aWW