Black'In I B People rencontre Rachel Blairy
Cette semaine, c’est la dessinatrice Rachel Blairy qui répond aux questions de B.People…

1- Bonjour Rachel…dîtes-nous tout, on voit des dessins, des signatures mais qui est Rachel Blairy ?

Qui est Rachel Blairy ? Bonne question ! (rires) Je ne me suis pas encore cernée moi-même parce que j’ai un grain de folie énorme qui m’anime… A vrai dire je suis une artiste autodidacte, amoureuse du dessin. Il faut savoir que je n’ai jamais pris de cours de dessin et qu’aujourd’hui « dessiner » est devenu complètement vital pour moi. 

2- Parlez-nous de votre art, depuis quand dessinez-vous, pourquoi le fusain et pas autre chose ?

J’ai commencé à dessiner il y a 8 ans. On pouvait reconnaître déjà certains de mes dessins. J’avais pas mal de temps libre, du coup j’en ai profité pour dessiner quotidiennement mais surtout pour tester plusieurs matériaux comme la peinture, le pastel, les crayons de couleurs, le fusain et j’en passe. Au final je me suis sentis très à l’aise avec le fusain (une mine de charbon montée en crayon), c’est une matière qui est très noire à la base donc qui va beaucoup plus vite que le crayon à papier pour les aspects noirs du dessin. J’utilise le crayon à papier quand j’ai beaucoup de détails à faire parce que la mine du crayon est plus petite que celle du fusain. Mais je préfère le fusain…

Black'In I B People rencontre Rachel Blairy 3- Qu’est-ce-qui vous inspire ? Vous dessinez beaucoup d’artistes, êtes-vous une passionnée de musique ? 

Je dessine selon mes coups de coeurs, sous forme d’impulsion et selon mes envies. Rares sont les dessins qui étaient vraiment réfléchis. Je suis plutôt une dessinatrice spontanée. Forcément j’écoute beaucoup de musique donc je dessine les artistes qui me touchent à travers leur chanson.

4- Expliquez-nous comment se passe la réalisation d’un dessin by Rachel Blairy ? 

Le choix de la photo est l’étape la plus importante du dessin. J’aime beaucoup les portraits expressifs, je fais très attention à la luminosité, aux contrastes et autres détails, du coup je prends énormément de temps à choisir LA photo qui m’inspirera pour le dessin. Ensuite la réalisation du dessin dépend du format sur lequel je travaille. En fonction de la photo je décide du modèle (petit ou grand format). Pour un petit modèle au fusain (format A4), il faut compter environ 4 à 5 heures de travail, entre les ombrages et tout le travail qu’il y a à réaliser. Pour le modèle d’1m de haut, il me faut une bonne semaine de travail intensif, mais quand on est inspiré, le temps file !

5- Quel est votre plus beau souvenir par rapport à vos oeuvres ? 

J’en ai pas mal, je suis obligé d’en choisir qu’un seul vraiment ? (rires). Pour être honnête, le fait de rencontrer les artistes que j’ai dessiné et d’échanger avec eux, c’est un souvenir qui reste gravé dans ma mémoire. C’est un moment magique, je pars de rien, je dessine l’artiste parce que j’ai aimé une de ses chansons et puis j’arrive à le rencontrer réellement. C’est le cas par exemple avec Esy Kennenga, Stevy Mahy, Ti Milla, des moments incroyables que je n’oublierai jamais…

6- On a pu constater que vos dessins sont reconnus à l’international. Comment vivez-vous cela ?

Black'In I B People rencontre Rachel Blairy

Mon dessin de Bob Marley a été publié sur le site internet officiel de Bob Marley. Ils m’ont même offert un tee-shirt de Bob Marley. Le twitter officiel d’Aaliyah a retweeté ma publication du dessin d’1m haut que j’ai réalisé…Ce sont des petites attentions comme celles là qui me font réellement plaisir, c’est un honneur pour moi, ça me touche sincèrement.
Effectivement mes dessins sont reconnus à l’étranger, même au niveau des réseaux sociaux et sur mon site, je le vois car j’échange beaucoup avec des étrangers. Mais pour le moment, c’est que du virtuel. Quand on m’invitera à exposer au Brésil ou à New-York (rires), je pense qu’à ce moment là je prendrai réellement conscience de la portée internationale mais aujourd’hui c’est toujours un échange virtuel pour moi.

7- Quels sont vos projets pour l’avenir ?

J’aimerais monter une collection autres que des portraits d’artistes. Une collection qui mettrait en scène des personnes qui sont proches afin de diffuser des messages ou des expressions qui peuvent toucher chacun d’entre nous. C’est vraiment un projet qui me tient à coeur et que j’aimerais par la suite exposer en Galerie en France ou ailleurs. Quoi qu’il en soit, je continuerai à collaborer dans le domaine musical parce que la musique c’est aussi une passion. Autrement, j’ai quelques projets d’expositions et de collaborations à venir mais je ne vous en dis pas plus, ce sont des surprises (rires). Vous saurez tout bientôt !

8- Portrait chinois : Si vous étiez une oeuvre d’art, laquelle seriez-vous ? 

C’est une question assez difficile car les oeuvres d’arts sont tellement nombreuses et toutes aussi belles les une que les autres. Je serai plutôt une oeuvre d’art musicale et ce serait la chanson « Oh Happy Day », tout simplement parce qu’elle résume parfaitement la façon dont je perçois la vie…

Visitez le site officiel de Rachel Blairy en cliquant ici