Vous vous souvenez probablement du coup de folie de Britney Spears en 2007… La petite fiancée des États Unis s’était alors rasée le crâne devant les caméras du monde entier. Il semblerait que cet acte soit loin d’être anodin. En effet, Sam Lufti, l’ancien manager de la star, déclare que cette dernière souhaitait simplement échapper à un test de dépistage de drogue par voie capillaire.

Actuellement en procès contre Britney pour licenciement abusif et diffamation, Sam Lufti affirme que la chanteuse était, à cette époque, accro aux amphétamines et à la méthamphétamine. Un contrôle positif à ces substances lui aurait fait alors perdre définitivement la garde de ces deux fils Sean Preston et Jayden James. Affaires à suivre…