Jay-Z et Barneys, une collaboration sur fond de racisme

Il y a quelques semaines, l’enseigne new-yorkaise Barneys était accusée de discrimination raciale par deux clients Afro Américains.

Un jeune noir venu acheter une ceinture d’une valeur de 258€, aurait été signalé par le personnel du magasin, puis accusé de fraude et convoqué par la police. La même semaine, une femme noire a vécu une expérience similaire, après qu’elle ait acheté un sac Céline d’une valeur de 1840€.

Quelques jours plus tôt, Jay-Z annonçait sa collaboration avec la luxueuse enseigne, qui vendra pendant les vacances de Noël une collection d’objets de design, imaginée par le rappeur et dont une partie des fonds seront reversés à la Shawn Carter Foundation, pour la scolarisation des enfants défavorisés.

Si la direction du magasin a immédiatement présenté ses excuses, Jay Z lui est resté muet.

Cependant, les fans en attendaient plus de cette icône de la communauté noire. Une pétition exigeant que l’artiste cesse toute collaboration avec le magasin a été lancée en signe de protestation.

Quinze mille signatures plus tard, le businessman s’exprime sur son site officiel. Pour lui, mettre fin à la va-vite à cette collaboration « ne blesserait pas Barneys ou Shaw Carter, mais tous ceux qui ont un droit à l’éducation« . Jigga poursuit en expliquant que lui-même a déjà été profilé, il éprouve donc de l’empathie pour les victimes. Mais finalement, cette affaire est une bonne opportunité pour remettre ce débat sur la table. Qu’en pensez-vous ?