Une contrariété des gérants de stations-service et voilà les Antilles complètement bloquées : les gens ne sortent plus par plaisir, sont contraints de faire des trajets courts,… bref c’est toute une économie qui est mise à mal en Guadeloupe et en Martinique en ce moment.

Si la raison de ce blocus peut se justifier, il n’en reste pas moins que les bons payent encore pour les mauvais. Une fois de plus, nous, citoyens

lambda, subissons. Mais, qu’en est-il de notre propre liberté d’agir ? Devons-nous systématiquement être pénalisés lorsqu’un conflit éclate ?

Pour ma part, je reste particulièrement septique sur les effets de cette énième grève. L’ambiance ici est de plus en plus morose : les gens sont épuisés d’être pris en otage en permanence. Et, finalement, ils ont surement raison de l’être : une grève de plus ne serait-elle pas celle de trop ?

Qu’en pensez-vous ? Votre avis nous intéresse, dîtes-nous tout en commentaires…