Riccardo Tisci, le directeur artistique de Givenchy, continue de nous étonner avec ses choix parfois osés en matière d’égéries pour ses campagnes et ses défilés. Le créateur vient de dévoiler sa nouvelle muse et cette fois, il a fait fort : il s’agit de la chanteuse néo-soul Erykah Badu. Elle représentera la collection Printemps-Eté 2014.

« C’est une icône et une des femmes les plus stylées que j’ai rencontrées de ma vie, elle a un réel sens des proportions et des couleurs. Et j’ai beaucoup pensé à elle en dessinant ma collection Printemps-Eté 2014 », a-t-il expliqué.

Dans les années 90, Erykah Badu a été, avec D’Angelo et Lauryn Hill, l’un des symboles de la néo-soul, cette musique soul qui rejette le bling-bling et renoue avec la sensualité des années 60.

En plus d’Erikah Badu, Ricardo Tisci a décidé de faire appel uniquement à des mannequins noirs comme Maria Borges, Asia Chow ou encore Riley pour incarner cette collection aux inspirations africaines et amérindiennes.

« On est en 2013. Tout le monde joue au cool sur Instagram, Facebook, tout le monde est tellement ouvert d’esprit. Pourtant, pourquoi y a-t’il si peu de femmes noires ou latinos sur les podiums ? Alors que même le président des Etats-Unis est noir. Je trouve ça triste. Les gens semblent être à l’avant-garde, mais en fait non, parce que la plupart ont toujours un problème avec la couleur de peau. », a ajouté le designer.

L’aube d’une nouvelle ère sur la planète mode ?…