Nombreux d’entre nous sont à la recherche de conseils professionnels sur la question de l’immobilier. Quand et où investir ? Quels niveaux de rémunération permettent de le faire ? À qui cela est accessible ? Bref, les questions sont nombreuses et l’information souvent compliquée à déchiffrer.
Nous avons rencontré Steeve Lucenay, un expert en gestion de patrimoine. Il a accepté de répondre à nos questions pour enfin pouvoir y voir plus clair sur vos projets d’investissement…

Bonjour Steeve, qui êtes-vous et quels types d’accompagnement proposez-vous à vos clients ?

Bonjour Black’In, je suis un conseiller en patrimoine indépendant. Je travaille de concert avec un cabinet d’expertise comptable et de gestion de patrimoine parisien. Cela dit, je propose mes services également en Martinique où je me suis installé depuis peu. Mon rôle est d’accompagner les clients dans leurs projets patrimoniaux (immobiliers, financiers, optimisation fiscale, succession …) quels qu’ils soient. Leur intérêt de travailler avec moi ? Au-delà de l’aspect pecunier, c’est de bénéficier d’une analyse globale de sa situation patrimoniale afin de définir les leviers et solutions d’optimisation à mettre en place avec un suivi régulier sur le très long terme.

Qui sont vos clients aujourd’hui ?

L’investissement immobilier ou financier est loin de correspondre à une typologie de clients en particulier. C’est accessible à tous dès lors que vous êtes en mesure de mettre 100€ de côté par mois. Pour être tout à fait transparent, il n’y a pas d’âge particulier, ni de catégorie socio-professionnelle précise pour investir. Certains ont la chance d’avoir des parents qui font des investissements immobiliers à leur nom, dès leur plus jeune âge. Si ce n’est pas votre cas, dès que vous commencez à travailler, cela devient possible.

Justement, quels conseils donneriez-vous à un primo-accédant ?

Plus vous investirez tôt, mieux ce sera pour vous. Cela dit, il n’est pas toujours intéressant d’investir dans le logement dans lequel on souhaite habiter lorsque l’on est primo-accédant. Tout dépend de l’endroit. Par exemple à Paris, le coût de l’immobilier a augmenté considérablement tandis que les loyers ont stagné. Il vaut donc mieux être locataire. Cela impactera moins votre taux d’endettement et vous pourrez créer du patrimoine en parallèle avec de l’immobilier locatif.

Comment qualifieriez-vous un bon investissement ?

Un bon investissement doit avoir un rendement intéressant. Il doit vous permettre de fructifier votre capital et générer un cashflow positif, un bénéfice. Selon vos objectifs de vie, il peut vous permettre de mieux préparer votre retraite et de maîtriser vos impôts.

Lorsque que l’on a un projet immobilier construit sur plusieurs achats, il y a-t-il une durée minimum requise entre chaque investissement ?

Bien sûr que non, tout dépend de vos opportunités et de votre taux d’endettement. Il faut toujours maîtriser son taux d’endettement pour continuer à investir (de préférence aux alentours 33%). Si vous avez un banquier qui vous suit, il n’y a pas de raisons de s’arrêter en cours de route.

Avec des concepts tels que Airbnb, la location saisonnière a pris un véritable essor. Mais pour un investissement intéressant, doit-on opter pour la location saisonnière ou la location longue durée ?

Cela dépend de la situation de chacun. Dans le cadre de la location saisonnière, le rendement peut être plus intéressant. Néanmoins, cela demande plus d’implication de la part de l’investisseur, sauf s’il passe par des services de conciergerie. Dans le cadre de la location longue durée, on assure un loyer mensuel et, pour certain, le principe de sécurité est non négligeable.

Lorsque l’on est en couple, on se pose souvent la question d’investir seul ou à deux. Quel est votre avis sur ce point ?

À deux : on a forcément plus de force de frappe ! Si l’on craint une séparation ou des divergences, il existe des solutions comme la SCI (Société Civile Immobilière) qui permettent de se protéger et d’assurer le patrimoine de sa descendance.

Vous parlez de SCI. En quoi cela consiste exactement ?

C’est une forme juridique qui se substitue à vous dans le cadre d’un investissement immobilier. Les associés peuvent être des personnes physiques ou morales. Il y a plusieurs intérêts à opter pour une SCI comme la possibilité de choisir la fiscalité qui vous convient (IR ou IS), ce qui permet d’optimiser son investissement, le principe de démembrement, la possibilité de percevoir des loyers, la gestion de la succession, etc.

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez notre expert :

Steeve Lucenay
lucenay.steeve@gmail.com
06 67 45 02 39