Après Titanic et Roméo & Juliette, Léonardo Dicaprio revient dans une romance empreint d’une triste tragédie : Gatsby le magnifique. Il s’agit de la cinquième adaptation cinématographique du roman « The Great Gatsby » de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald (1925). Et pour la première fois, une pléiade de stars s’affichent au casting : Isla Fisher (Confessions of a Shopaholic), Tobey Maguire (Spiderman), Carey Mullign (Wall Street : L’argent ne dort jamais), et l’excellent Léo en guise de premier rôle ! Notons que le producteur délégué de ce long métrage n’est autre le rappeur et homme d’affaire Jay-Z… Rien que ça !

Question scénario, rien de bien original : une histoire d’amour entre un homme épris et une fille vénale qui tourne mal. Néanmoins, les décors sont splendides et, le jeu d’acteur de notre cher Léo, plus que réaliste. Pour ma part, j’ai trouvé le moment sympa mais, sans grande extase. Néanmoins, c’est un film que je recommande volontiers à toutes celles qui rêvent éperdument d’un amour passionné…