« Vos actes, vos actions ont un impact. Vous ne vous en rendez peut être pas compte … Mais ici ça change tout »… Aujourd’hui, j’ai été émue de voir Mickaelle l’une des membres de Jahaïr s’émerveiller presqu’aux larmes devant l’évolution du Village Noé. « Valy il n’y avait rien… Rien ! » m’a-t-elle dit. Le père Rémy, lui, a rajouté « voilà ce pourquoi Jahair c’est battu ». Avec tout ça, j’ai enfin eu la réponse au pourquoi de toutes ces actions : ventes de gâteaux, garden, concerts, confection de t-shirt, … C’est pour cette citerne peinte en vert avec écrit le mot bienvenue, pour ces deux nouveaux professeurs venus transmettre leur savoir, pour les motos qui leur permettent de venir travailler, pour ces personnes qui ont compris des règles d’hygiène enseignées en mai 2012 et, enfin pour tout ce qui n’est pas matériel : cet amour qui vous transporte, vous dévore, vous fait suffoquer…

Jahaïr est né en mars 2011, dès le mois de juillet une équipe partait « étudier » le terrain. Il fallait comprendre où intervenir, quand et comment. En amont, nous avons rencontré des personnes ayant déjà fait de l’humanitaire en Haïti. Partir aider à la reconstruction d’Haiti ce n’est pas faire une liste de course et aller au supermarché. On s’adresse à des humains, des personnes qui vivent dans une misère plus que palpable. Il faut dire que dans nos maisons confortables, nous vivons sans nous rendre compte de notre chance de pouvoir simplement rentrer et prendre une bonne douche, ouvrir son frigo et se faire quelque chose à manger, appuyer sur un interrupteur pour avoir de la lumière, avoir un WC avec une chasse et du papier toilette, pouvoir boire de l’eau du robinet sans se demander si ce n’est pas un concentré de choléra que l’on ingère… J’ai réalisé que ces gens à qui je pensais venir en aide sont d’un grand secours pour moi également. Ils ont compris que le bien le plus « rare » est simplement celui de pouvoir respirer : la vie est précieuse. Savourons ce que nous avons…

Aujourd’hui, j’ai découvert Pont-Sondé où se déroule la formation de « nos » soldats du feu. A Village Noé, « nos » professeurs ont construit une bibliothèque pour les professeurs de Village Noé et de Pont-Sondé. Et puis, je suis allée chercher notre parrain E.Sy Kennenga à l’aéroport. J’ai hâte d’être à demain où un autre jour dévorant d’amour m’attend sur cette terre si riche mais si meurtrie…

[sublime id=148]

Valy MounLanmou SemeuseDamour LoveSower