Égérie de la dernière campagne de la marque de cosmétique Helena Rubinstein, l’actrice Demi Moore crée la polémique. Les clichés présentés montrent une Demi Moore comme on ne l’a pas vu depuis longtemps : moins fatiguée, moins amaigrie… enfin « photoshopée » quoi ! De quoi remuer la critique qui dénonce l’abus des logiciels de retouche photo dans l’affichage publicitaire. On est proche de la publicité mensongère selon certains… Oui, enfin on vend le produit pas la fille quand même !