Nous sommes tous concernés par ce fléau de plus en plus courant certes, mais qui n’est certainement pas à négliger. La chlamydia est une maladie sexuellement transmissible que l’on ne doit pas prendre à la légère. Aujourd’hui, on parle de couple libertin, de partenaire volage, d’infidélité fréquente, de célibataires avec une vie sexuelle complètement libérée…, tout un lot de situations idéales à l’expansion de cette bactérie. Soyons donc prudents et n’oublions surtout pas que la seule protection reste le préservatif.

Et pour ceux qui sont en couples, ne négligez pas les conséquences causées par la Chlamydia. Même s’il est possible de se soigner, les risques restent très significatifs. Mais faisons un petit  récap’ des particularités de cette maladie :

Les symptômes

Très souvent, les personnes infectées par la chlamydia n’ont pas de symptômes. Une personne peut donc être infectée sans le savoir. Quand il y en a, ils sont souvent peu perceptibles au début et la situation de dégrade au fil du temps :

  • pertes vaginales anormales pour les femmes et écoulements par le pénis ou l’anus pour les hommes
  • picotements ou sensation de brûlure en urinant
  • douleurs dans le bas du ventre
  • douleurs pendant les relations sexuelles
  • saignements vaginaux après les relations sexuelles et entre les menstruations

Les conséquences

La chlamydia non traitée entraine des risques d’infertilité et une dégradation des ovaires chez la femme. Chez les hommes, on peut retrouver une infection de la prostate.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue et vous faire dépister. Mieux vaut prévenir que guérir 😉