En voyage à Haïti du 17 au 24 mai 2012, JAHAIR nous relate tout de leur expérience, de leurs satisfactions, mais aussi de leurs émotions… Mathilde, membre de l’association présente sur les lieux, nous offre chaque jour un moment de partage unique à lire sans modération !

Dernier jour… Quitter Haïti a été très difficile parce que ce qu’on a vécu là bas était tellement fort, tellement intense que la descente du nuage est difficile. J’ai vécu une semaine extraordinaire, je suis sur un merveilleux nuage d’amour, d’émotions et de paix. J’ai des souvenirs incroyables  que j’ai hâte de partager avec mes frères martiniquais. J’ai tellement de choses à raconter !

Revoir la Martinique, sa vie, son rythme, ses routes etc. ça donne le blues ! Ca rend mon cœur encore plus gros que quand j’étais là bas…

Je repense à ces rencontres extraordinaires qu’on a faites, à toutes les personnes qui ce soir dormiront encore une fois dans le noir, bercées par les moustiques, hantés par leurs problèmes qui ne s’arrêteront pas de si tôt.

Toutes ces personnes ont placées en nous leur espoir… rendez-vous compte qu’aujourd’hui, il y a 3000 personnes (les habitants de Village Noé et Cité Soley confondus) qui espèrent en JAHAIR, qui espèrent qu’on soit ceux qui les délivre de cet enfer.

Je n’ai pas la prétention de dire qu’on sauvera ces personnes de leur misère abjecte. Cependant, je leur ai fait la promesse de me battre corps et âme pour eux, de continuer à mener des actions pour que ces personnes aient la chance un jour de ne plus s’inquiéter de leur lendemain.

Avant de fermer ce journal de bord, je tiens à remercier tout d’abord l’Equipe de Black’in. Dynna, Selen et Aymie vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point ce journal de bord a été un cadeau pour nous…et surtout pour moi. Merci de nous avoir fait confiance, merci de nous suivre, merci de nous aimer… merci pour tout !

Un merci spécial à tous mes lecteurs, merci pour tous vos mots d’encouragements, vos messages d’amour… ça réchauffe le cœur !

Je dédie ce Journal de Bord, à mes acolytes de voyage : Valérie, Valérie, Lionel, Rodrigue, Antoine, Olivier, Régine, Pierre, Laurie, Pascal, Judes, Karine, Nathalie, Michelet et Swann. Ce fût un convoi exceptionnel, avec des gens exceptionnels. Ces moments resteront à JAMAIS gravés dans mon coeur. Je vous aime !

A cette grande TERRE qu’est HAÏTI, à ses habitants, ses richesses, sa pauvreté, son amour… MERCI !

Pour terminer, j’aimerais vous dire à quel point je suis décidée à me battre encore plus fort pour eux.

« Et si demain je dois regarder derrière moi pour me rappeler pourquoi je suis décidé… je saurais où regarder. » dixit un homme noir, à lunettes en général assorties avec sa montre et ses baskets, portant un tee-shirt avec son blaze et une guitare baptisée Stéphanie ! (vous aurez tous compris de qu’il s’agit, elle était Esy ;))