Black'In l Louboutin

Ah ces fameux talons à semelles rouges… des Louboutin évidemment ! Eh bien depuis quelques jours ce n’est plus forcément le cas. Le chausseur français a attaqué la marque Yves Saint Laurent pour « concurrence déloyale » et « violation de marque commerciale » pour avoir également fabriqué un modèle de souliers à semelle rouge. Manque de pot pour Louboutin : la justice américaine l’a débouté estimant que la notion de couleur ne rentrait pas en compte dans les critères de concurrence. Louboutin court-il désormais à sa perte en ayant perdu l’exclusivité sur ce petit plus qui l’a rendu célèbre ?