Pourquoi aimes-tu cette île ? Pour sa beauté, ses plages, son petit air de paradis qui nous donne l’impression d’être hors du monde, de n’exister que pour ce qu’il y a de pure… Je l’aime pour ses enfants aussi et son sens de la famille, pour les amours qui y naissent…

Alors pourquoi détestes-tu cette île ? Parce que la fainéantise est ambiante, parce qu’on ne peut y vivre en paix, parce que tu y es jugé dans ta chair et dans ton âme, parce que ce que tu considères comme privé n’y sera plus, parce que l’hypocrisie y est devenue une tradition, parce que la jalousie y est une institution, parce que l’envie est un sentiment commun, parce que tu ne sais plus qui sont tes amis ni même qui sont tes ennemis, parce que le respect d’autrui n’y existe plus. Qui que tu sois, tu es une bête de foire, observable à l’infini pour le bonheur de ceux qui s’ennuient…

Et pourtant c’est ton île ? Oui, c’est mon île, mon amour, mon inspiration, mais je la déteste aussi pour tout ça…